AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 faeydra d. tumbelton ; a sunshine

Aller en bas 
AuteurMessage
Faeydra D. Tumbelton
faeydra ; likes
someone who
doesn't care (:avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 24
•• Avatar : Shenae Grimes
© Crédit : Moi-Même, Dibulle (c)
•• Humeur : Happy (:
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 04/03/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: i'm damn so cool, you know?
MessageSujet: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Mer 4 Mar - 0:19

« Has You To Play;



    So Who are You?



    FEAT shenae grimes
      Nom ; Tumbelton, un nom de famille bien normal mais auquel la jeune femme tient beaucoup puisque c'est celui de son père qu'elle aime tant.
      Prénom(s) ; Faeydra Danayria, deux prénoms sortant tout de même de l'ordinaire, originaux, tout comme elle d'ailleurs.
      Age ; 19 ans
      Nationalité ; Australienne


    Where do you come from?


      Tell everything about your pretty life ;
      C’était une belle journée de mars, durant la pleine saison estivale en Australie, que naît une jeune fille nommée Faeydra. Mais avant de vous racontez son histoire, il faut savoir le début de tout, et ce début, c’est bien entendu la rencontre de ses parents. Il faisait noir et il était tard à Melbourne en Australie, il était précisément vingt-trois heures quarante-sept lorsque monsieur James Tumbelton, vingt-et-un an, put finalement mettre les pieds hors de l’édifice habitant son bureau. Ça faisait plus de douze heures qu’il y était enfermé, à rencontrer des personnes pour des entrevues, à régler des comptes de factures et à diriger sa compagnie. En effet, monsieur James Tumbelton est le gérant d’une grande compagnie de vêtements, il est en fait designer. Ça peut paraître étrange parfois de dire qu’un homme hétérosexuel est designer mais c’est en fait sa passion, il a toujours aimé la mode. En bref, après cette journée épuisante au bureau à rencontrer des mannequins pour poser pour sa collection hivernale de l’année mille neuf cents quatre-vingt deux, James mit les pieds dehors. Il faisait beau, une belle brise fraîche d’été, juste la température parfaite. Alors qu’il avançait dans la rue, sans vraiment regarder où il allait puisqu’il se disait qu’il était pas mal seul dans la ville, il fit l’erreur de traverser la rue. Mais au beau milieu de celle-ci, une automobile le frappa et il tomba dans un coma profond. Il fut, bien entendu, amené d’urgence à l’hôpital. Le coupable? Une femme, Delya Jerrecchio, avec une allure exotique. Une femme du Sud en fait. La jeune Delya avait dix-neuf ans, et elle était plus que pauvre. Elle travaillait plus de treize heures par jour dans une usine de textile pour gagner un salaire médiocre qui lui permettait à peine de vivre. Cette journée du mois de décembre avait été ennuyante et longue pour la jeune femme. En effet, elle venait tout juste de se faire virer de son emploi et elle venait de se faire appeler par ses parents, lui disant qu’ils ne payaient plus le loyer. Elle était à la rue, sans emploi. Il lui restait simplement elle, et son automobile. Elle décida donc de rouler dans les rues de Melbourne, et puis soudain un passant venait de surgir de nulle part et, sans faire exprès, elle le heurta. Deux mondes différents venaient, à cette heure, vingt-trois heures quarante-sept, du vingt-huit décembre mille neuf cents quatre-vingt un, de se confronter. Amenant un homme dans le coma, et une femme désemparée. Une rencontre qui changea à jamais la vie des deux fautifs.

      Une semaine plus tard, alors que le nouvel an était passé et que nous étions désormais le quatre janvier mille neuf cents quatre-vingt deux, James Tumbelton se réveilla enfin, et quelle ne fut pas sa surprise de voir qui l’assistait à ses côtés. Une jeune femme, très jeune, tout comme lui, manquant vraisemblablement de sommeil mais ayant un visage sublime. Delya Jerrecchio. Elle se tourna vers lui, le regardât dans les yeux malgré la peur qui l’habitait et put, invraisemblablement, prononcé quelques mots.

      « Désolé, je suis la fautive. Je paierai toutes vos interventions.

      Avec quel argent? Elle ne le savait pas, mais c’était le moins qu’elle puisse faire. Elle n’avait pas sue l’éviter et voilà où il en était rendu. Delya vit dans les yeux de James quelque chose qu’elle n’aurait jamais crue voir. Une lueur. Une lueur d’espoir.

      « Vous ne me devez rien mademoiselle…
      « Delya, Delya Jerrecchio.

      Et ainsi fut le début d’une longue histoire. Delya eut un emploi comme mannequin par James et ça débuta par de l’amitié, une amitié à l’état pure, parsemée de bons moments et en fait, une amitié parfaite. Ça ne surpris donc personne lorsque, le dix-sept juin mille neuf cents quatre-vingt trois, Delya et James furent officiellement ensemble. Encore là, tout allait à merveille, le designer et la mannequin filaient le parfait bonheur et, une année plus tard s’achetèrent même une maison et se marièrent. Toujours à Melbourne, bien entendu. C’est durant l’année mille neuf-cents quatre-vingt neuf que Delya tomba enceinte, et ça ne fit que rapprocher le jeune couple. Puis vint le premier mars de l’année mille neuf-cents quatre-vingt dix. La journée de la naissance de Faeydra Danayria Tumbelton. Cette journée là, il faisait beau, chaud, et la température était tout simplement magnifique. Le soleil brillait de tout son feu, et une belle petite fille aux yeux de couleur noisette venait de naître. Elle était vraiment sublime, un petit bébé tout mignon quoi! Le portrait craché de ses deux parents, avec, en prime, le sublime teint de sa mère.

      Cinq années passèrent, et le bonheur était toujours au rendez-vous chez les Jerrecchio-Tumbelton. La vie allait merveille, rien de très mauvais à signaler, aucunes chicanes de la part des parents et aucunes crises de la part de Faeydra, c’était vraiment un ange cette petite fille. Mais cette année, une épreuve inconcevable fit son apparition au sein de la parfaite petite famille. Delya eut un cancer. À la nouvelle, la jeune Faeydra ne sut que dire, ne sachant pas ce que le mot cancer signifiait. Par contre, elle avait des yeux pour voir, et son père avait l’air désemparé. Alors c’était une mauvaise nouvelle. Avec son air toute innocente, elle ne put que poser la question la plus tragique qui soit ;

      « Tu vas mourir maman?

      Delya ne sut que répondre à cette question posée par son petit ange qu’elle aime tant. Le médecin lui avait dit qu’il lui restait tout au plus quatre mois à vivre, mais le fait est, comment l’annoncer à sa fille? Elle prit la jeune Faeydra dans ses bras et la regarda dans les yeux ;

      « Tout le monde meurt un jour ma belle …

      C’était la seule réponse qu’elle se sentait capable de dire à son enfant, sachant qu’elle ne supporterait pas de lui dire autre chose que ça. Comme lui avouer qu’elle allait mourir, elle trouvait ça tout simplement impensable, alors elle se tût par la suite, sentant sa jeune fille se blottir dans ses bras. Quatre mois.

      Quatre mois et demi plus tard, après avoir vécue les meilleurs moments de sa vie, les funérailles de madame Delya Jerrecchio arrivèrent. La petite Faeydra s’était habillée toute en noir aujourd’hui, et elle ne comprenait toujours pas que sa mère était partie pour toujours, rejoindre sa famille là-haut. Elle ne le comprenait vraiment pas. Alors qu’elle et son père arrivèrent à l’église où avait lieu les funérailles, Faeydra rencontra plusieurs personnes de sa famille, des oncles, des tantes, des cousins, tous vêtus de noir. C’est à ce moment qu’elle se rendit compte qu’il y avait quelque chose. Mais c’est surtout en entrant dans le local où était exposé le corps de sa mère qu’elle se rendit compte de la triste vérité.

      « Pourquoi maman ne me répond pas papa?

      Elle était morte, bel et bien morte et la jeune Faeydra venait tout juste de s’en rendre vraiment compte. C’est dès lors qu’elle commença à se renfermer sur elle-même. Elle en voulait à tout le monde, à tout le monde de n’avoir rien sut faire pour sauver sa défunte mère.

      « Delya était plus que ma femme, elle était une mère extraordinaire, une mère aimante. Elle était toujours là auprès de sa jeune fille. Delya, c’était un ange, un ange tout droit venu du ciel que dieu a repris bien trop tôt. Elle nous manquera à tous, mais surtout à Faeydra, qui devra grandir sans sa mère. Sa mère qui était une personne qui savait aimer de tout son cœur et qui était là pour les autres. Puisse-t-elle reposer en paix.

      Tel était le discours d’un cœur aimant, le discours de James Tumbelton. Ce dernier avait eut peine à le dire, mais il se devait de rester fort et de cacher sa peine. Pas pour lui, mais pour sa fille. Il allait la protéger du mieux qu’il le pouvait pour la garder près de lui le plus longtemps possible, il se le promit à ce jour.

      Sept belles années plus tard, la cicatrice d’une mort en trop toujours là, la jeune Faeydra devient une adolescente. À douze ans, elle entre au lycée. Ce fut une étape bien importante dans la vie de la jeune fille. Une école bien plus grande, une école privée aussi. Son père voulait le meilleur pour elle, et malgré le fait qu’il travaillait souvent pour les collections mode, il trouvait toujours du temps pour sa fille, il arrangeait ses horaires en fonction de celles de la jeune Faeydra. Elle entra donc dans le privé, des vêtements de marques sur elle, bien entendu, son père étant un grand designer, elle n’avait pas vraiment le choix. Enfin bref, cette année là, elle rencontra Layla Wandy Gabello. Une jeune fille blonde, sublime, qui était dans la même école qu’elle. Les deux jeunes filles s’entendirent à merveille dès la première conversation, et très tôt, elles devinrent meilleures amies. Commença donc l’étape du lycée qui, fort heureusement, elle n’affrontait plus seule désormais. Tout se déroula à merveille lors de la première année, puis de la deuxième aussi. Il n’y avait rien de très intéressant à signaler, mise à part quelques crises de la part de Faeydra lorsqu’elle se souvenait de sa mère.

      « Ils n’ont rien fait les médecins! En fait, ils se foutent de tout papa! Comprend ça bordel! Maman aurait due survivre, mais les médecins, ils ont rien fait. Je suis sûre qu’ils s’en tapaient carrément !
      « Ils ont tout fait ma chérie… Je te jure.
      « Non, me dit pas ça quand tu peux rien prouver!

      C’était des crises de ce genre qui lui arrivait parfois, mais son père la comprenait, c’est difficile de vivre sans modèle féminin à la maison, et de savoir qu’elle est morte d’un cancer, ça brisait encore plus la jeune Faeydra. Enfin bref, vint donc la fameuse troisième année de lycée. Les mecs. Les mecs. Ils tournaient autour de Faeydra comme des mouettes tournent autour de la nourriture. Malgré qu’elle avait tout les plus beaux mecs du lycée à ses pieds, footballeurs et compagnie, aucuns ne l’intéressaient réellement. En fait, elle cherchait invraisemblablement l’âme-sœur et sentait qu’elle ne le trouverait pas parmi ceux-là. Mais lors d’une fête, où elle avait vraiment trop bue à l’insu de son père, elle coucha avec un mec. Et la suite s’enchaîna à plusieurs reprises durant toute sa troisième année. C’était vraiment mais vraiment le contraire de ce qu’elle était avant. Mais elle avait toujours sa meilleure amie à qui en parler. Toujours là.

      Alors qu’elle entrait dans son avant-dernière année, elle décida d’aller dans le programme où ils terminaient leur lycée / collège aux États-Unis, avec sa meilleure amie. Elle paqueta donc valises et s’en alla vers les États-Unis, laissant son père en Australie. Ça leur a fait de la peine à tous les deux, mais ils savaient bien que c’était le mieux pour eux, car de cette façon, ils allaient pouvoir un peu défusionner pour vivre à leur façon leur vie, la rebâtir.

      Lorsque la jeune femme, car oui, désormais elle était âgée de seize belles années, mit le pied sur terre aux États-Unis, elle se sentit libre, et nostalgique à la fois. Mais surtout libre. Elle chercha des yeux, tâchant de trouver les personnes qui l’accueilleraient, par la description qu’elle avait d’eux. Et sans le savoir, elle se dirigea vers un jeune homme, qui bouleversera sa vie à tout jamais. Ce jeune homme était celui qui l’accueillerait chez lui. Alex Von Preston. Rien de plus, ni de moins. Il se tenait là, debout, mine de rien, lorsque la magnifique brunette s’avança vers lui, traînant ses valises à bout de bras, une feuille à la main droite. Elle avait l’air maladroite mais elle avait le sourire aux lèvres.

      « Tu es bien Alex, Alex Von Preston?
      « Euh oui.
      « Je suis celle que tu vas devoir supporter deux ans, Faeydra Danayria Tumbelton !

      Et c’est là que tout commença. La jeune femme alla donc chez Alex, comme prévu, elle déposa ses valises qu’il aida à transporter vu le mal qu’elle avait eue à l’aéroport et puis ils discutèrent quelques temps. Alex lui présenta même sa sœur, Demetria. Avec qui ça cliqua directement aussi. C’était le début de deux belles années. Enfin, elle croyait.



Dernière édition par Faeydra D. Tumbelton le Jeu 5 Mar - 8:00, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://MoscowAndThem.forumsactifs.com
Faeydra D. Tumbelton
faeydra ; likes
someone who
doesn't care (:avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 24
•• Avatar : Shenae Grimes
© Crédit : Moi-Même, Dibulle (c)
•• Humeur : Happy (:
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 04/03/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: i'm damn so cool, you know?
MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Mer 4 Mar - 0:20

      Après deux mois de cohabitation, les deux jeunes se décidèrent finalement à tenter le coup, à se mettre finalement en couple officiellement. Tout était parfait, malgré quelques chicanes qui menaient souvent à un « c’est fini » mais qui, le lendemain, se transformait en un « je suis désolé, je le pensais pas » et un beau baiser. Enfin, le in-and-off normal quoi. Alors les deux jeunes continuèrent ainsi pendant tout près d’un an, in, off, in, off. Et pendant tout près d’un an, au lycée, tout allait à merveille. Durant cette même année, le trio infernal fut formé par Demetria, Layla et Faeydra, bien entendu. Enfin bref, un an plus tard, le couple filait le parfait bonheur et leur petit jeu était finalement terminé. Mais lors d’une fête organisée par un élève populaire du lycée, Alex fit l’erreur fatale. Après avoir but beaucoup trop, il se ramena à la maison avec une autre fille, et bien entendu, lorsque Faeydra rentra de la fête plus tard, elle eut le malheur de les découvrir. Mais cette fois-là, elle ne dit rien et alla carrément se coucher. Le lendemain matin, alors que la fille dont elle-ne-sait-trop-le-nom était partie, la jeune Faeydra en profitant pour mettre un terme aux moments qui lui brisaient le cœur. Tant qu’à se briser le cœur, elle allait se le briser une fois pour toute. Elle commença à engueuler Alex pour son attitude désobligeante et sur le fait de l’avoir trompé, il lui lâchait des excuses à la noix, et elle finit par sortir la phrase finale.

      « Non! Non Alex, j'en veux plus de tes excuses bidons! C'est fini, tu comprends ça? FINI!
      « Mais chérie…
      « Lâche-moi bordel! C’est fini!

      Et elle monta les escaliers puis claqua la porte de sa chambre. C’était terminé, et pour de bon. Elle venait de lui briser le cœur, et simultanément, elle s’était brisé le sien aussi. Mais une bonne fois pour tout. Et il ne la fera plus jamais souffrir.Enfin, c’est ce qu’elle croyait. La remise des diplômes arriva à grand pas, et son départ aussi. Elle n’adressait plus la parole à Alex depuis le fameux jour, pas un seul mot, même pas pour aller en cours. Rien. Mais à l’aéroport, alors qu’elle devait partir, elle alla lui dire de ne plus jamais lui reparler… Mais elle fit aussi l’erreur d’écouter son cœur et de lui dire qu’elle l’aimait encore. Et il l’embrassa… Elle partit le plus vite qu’elle put, sans un mot de plus, sachant que ce baiser allait la tracasser pour le reste de ses jours…


      Une fois débarquée de nouveau en Australie, elle fut très heureuse de revoir son père et sa vie d’avant. Enfin, presque, puisqu’elle avait maintenant une belle-mère. Bon, elle ne remplaçait pas sa mère mais de voir son père beaucoup plus heureux qu’avant, ça la faisait sourire et il faut avouer que sa nouvelle belle-mère était super gentille aussi. De revenir chez elle lui changeait les idées, respirer l’air de l’Australie et recommencer le surf.

      « Tu as une idée de quel métier tu veux exercer, puisque l’université c’est très très bientôt ma fille!
      « Je veux être avocate, aider les gens.

      Elle s’inscrivit donc au cours avancé de droit à l’université de Sydney, et le matin du neuf septembre, alors qu’elle devait quitter Melbourne pour aller à Sydney pour ses études, elle se réveilla sur une plage… Le cauchemar venait de commencer. Le passé refera surface… Forcément. Car vous savez, même quand on veut tout oublier, ou que l'on croit avoir passé à travers les étapes les plus difficiles, le temps finit toujours par bien nous rattraper. Qu'on le veuille... Ou non. Et elle est encore loin de se douter qu'elle devra apprendre à pardonner... Les plus grosses erreurs possibles.


    More clothe of you ;


      We could be friend or not? ;
      Faeydra Danayria Tumbelton est vraiment une fille hors de l’ordinaire, c’est le cas de le dire. Côté caractériel, c’est une personne spéciale, unique. Souvent, on dit qu’une personne gênée est une personne réservée. Mais Faeydra peut prouver le contraire. Miss Tumbelton est une personne assez gênée en soi, mais très vite, elle confie tout aux personnes qui l’entourent. Bien qu’elle ait de la difficulté à aller vers les autres, leur confier quoi que ce soit est dans ses gênes et au début, elle a une confiance immense envers ses acolytes, bien que cette confiance peut partir aussi vite qu’elle est arrivée. De plus, Faeydra est une personne assez enthousiaste qui se réjouie à n’importe quelles bonnes nouvelles. Elle saute comme une puce lorsqu’elle apprend, par exemple, qu’elle va en voyage ou un truc du genre et ne peut cesser d’avoir hâte. Curieuse comme jamais, c’est une jeune femme qui pose souvent des questions aux autres, aimant être au courant de tout, bien qu’elle consent au fait que tout le monde a droit à son petit jardin secret. C’est aussi une fille assez entêtée qui sait ce qu’elle veut et que, lorsqu’elle veut vraiment quelque chose, fera tout pour l’obtenir, de n’importe quels moyens qui soient. Toujours en se respectant, bien entendu. C’est aussi une personne assez intuitive qui fait souvent des trucs sur un coup de tête, sans trop réfléchir avant d’agir. Mais ça, c’est loin d’être nouveau. Beaucoup de personnes peuvent le confirmer. Faeydra est aussi une personne assez créative en soi, elle est capable d’inventer des trucs ou des scénarios sur un coup de tête puisqu’elle est imaginative comme jamais. De plus, la jeune femme est très studieuse. Les études passent en premier plan pour elle et ça, tout le monde le sait. Mais elle ne néglige jamais de passer un vendredi en boîte de temps à autres, bien entendu. J’ai dis studieuse, pas coincée. Persévérante, elle ne se laisse jamais abattre par les petits obstacles en cours de chemin et sait que pour parvenir à quelque chose, il faut foncer et ne jamais trop regretter. Mademoiselle Tumbelton est aussi très optimiste, et donc, positive. Elle déteste les personnes qui ne voient que le négatif des choses et préfère de loin se dire que tout arrive pour quelque chose. Mais malgré toutes les qualités que je viens d’énumérer, elle a aussi plusieurs défauts à ne pas négliger. Premièrement, elle est vraiment impatiente. Il ne faut pas la faire patienter trop longtemps sinon, oubliez assez vite le fait qu’elle reste. Si elle va faire un manège, il ne faut pas qu’il y ait plus de dix minutes d’attente, sinon elle dégage pour aller en faire un autre parce que l’attente et elle, c’est carrément deux. Faeydra est aussi une personne énormément rêveuse. Et oui, qui l’eut crue. La belle brunette est une personne qui peut tomber à tout moment perdue dans ses rêveries. Car il faut l’avouer, elle adore s’inventer des scénarios et parfois, mine de rien, elle peut s’en inventer direct dans le milieu d’une conversation et partir carrément ailleurs. Elle est donc souvent distraite et oublie assez souvent des trucs chez elle genre ses lunettes, son iPod, même parfois son sac. Alors là, pas besoin de vous faire un dessin, elle oublie carrément n’importe quoi. Mais elle finit toujours par tout retrouver… Souvent avec l’aide de quelqu’un mais c’est un petit détail à ne pas mentionner, bien entendu. La très chère mademoiselle Faeydra Danayria Tumbelton est aussi une personne qui peut être assez souvent ironique et dire tout au sarcasme. Ce qui peut parfois vexer quelques personnes. Par contre, elle finit toujours par s’excuser. La demoiselle est aussi assez anxieuse quant à l’inconnu. Elle stresse souvent pour rien et ça la fait flipper mais encore là, elle finit par s’en remettre avec l’aide de ses meilleurs amis. La belle est assez bien décrite ci-dessus, et donc, je me vois dans l’obligation pour vous laisser du mystère d’arrêter là.


      & What did you think? ;
      Faeydra dit : Lorsque je suis descendue de l'avion, j'ai tout de suite sue sentir que rien ne serait plus jamais comme avant lorsque je retournerais en Australie. Bien entendu, j'aimais beaucoup l'idée de passer deux ans aux États-Unis, mais vous savez, parfois vous pouvez avoir ce sentiment qui vous enlève votre confiance. Vous avez parfois envie de retourner en arrière, n'étant pas encore prête à affronter l'inconnu. Mais cette fois là, je ne pouvais pas retourner en arrière. Je me rappelle, j'avais avancée dans l'aéroport avec une démarche sûre de moi, et je trouvai rapidement Alex Von Preston, celui qui m'accueillerait. Il était là, attendant. Et je l'ai tout de suite remarqué. Je savais non seulement qu'il changerait quelque chose à ma vie, mais je présentait qu'on était destiné. Enfin bref, sinon, j'étais bien contente de découvrir l'Amérique. J'étais tout de même rendue à l'autre bout du monde. Alors c'est avec plaisir et bonheur que j'ai affrontée le début de cette vie en Amérique, bien entendu, mon père me manquait tout de même pas mal, il avait toujours été là pour moi, surtout depuis la mort de maman.


      & Are you afraid? ;
      Faeydra dit ; Lorsque j'ai comprise que nous étions bel et bien pris sur cette île, je fut d'abord désemparée. Je ne verrai probablement plus jamais mon père, et que dire du fait que les Américains y étaient invraisemblablement... J'allais revoir Alex. Et ça me faisait mal de le savoir. Je m'étais dit que jamais je ne le reverrais et que tout irait pour le mieux, que j'allais pouvoir bien faire une croix sur lui, mais il faut toujours que tout me retombe dessus. Alex, celui que j'avais tant aimé et qui m'avait déçue à maintes reprises. Par contre, malgré cette mauvaise nouvelle comme on pourrait l'appeler, j'étais contente de savoir que le trio allait revenir. Layla et moi allions revoir Demetria et ça me faisait vraiment plaisir. J'étais heureuse pour ce point. Mais par contre, une vie comme ça, c'est pas toujours pour le mieux. Mon père me manque et puis Alex... À chaques fois que je le croise, je me dépêche de l'éviter pour ne pas qu'il me voit... Et je sais bien qu'il va falloir que j'affronte ce passé douloureux tôt ou tard. Mais je préfère tard (:




    So What?






      Feat jackson rathbone
      « Alex Von Preston
      Relation :
      c'était un amour indéniable, les deux s'aimaient à la folie, mais comme toute bonnes choses ont une fin, celle-ci en a eue une aussi. la jeune fille la laissée, voyant qu'il était trop immature. en fait, il lui avait brisé le coeur en la trompant un soir de fête et elle ne l'a pas prise, tout simplement. mais les sentiments sont toujours là, et il faut l'avouer, cette histoire fait toujours mal à la jeune femme qui ne peut cesser de penser à la façon brutale dont elle l'a laissé alors qu'elle avait toujours des sentiments pour lui.



      Feat hayden panetierre
      « Layla Wandy Gabello
      Relation :
      les deux jeunes femmes, nées dans la même ville, se sont rencontrées au lycée et ça a pour ainsi dire cliqué. elles se comprenaient sans même avoir a parler. ce sont les meilleures amies du monde. layla et faeydra s'entendent vraiment à merveille et ne se laisseront jamais tomber. layla sait tout d'elle. c'est sa plus grande confidante.




      Feat taylor swift
      « Demetria Von Preston
      Relation :
      faeydra a connue demetria lors de son voyage aux états-unis. en fait, demetria était la soeur d'alex, et par conséquent, ils habitaient la même maison. faeydra l'a toujours prise comme une soeur, soeur qu'elle n'a jamais eue. avec demetria et layla, elles ont formés un trio infernal. les trois jeunes femmes s'entendent à merveille.





    Who is behind ?

      Prénom ou Pseudo ; Kiiimm (:
      Age ; 14 anns
      Comment avez vous connu le forum ; Zackyy'
      Comment le trouvez vous? ; Superr (:
      Code du règlement ; Batman, he just rocks too much (:
      Autres ; Je vouus n'aimeee <333


Dernière édition par Faeydra D. Tumbelton le Jeu 5 Mar - 8:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://MoscowAndThem.forumsactifs.com
Seleah E. Greenwood
    Seleah; Liike a hard candy with a surprise center;

avatar

Féminin Nombre de messages : 406
Age : 26
•• Avatar : Ashley Greene ♥
© Crédit : Delirious chucko
•• Humeur : Joyful !
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 15/02/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: Avé moi =P

MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Mer 4 Mar - 0:33

    Finalement tu tentes t'as chance en nessa ? ^^
    Bienvenue, merci de t'être inscrite =)
    Bonne chance ^^

_________________



    « Him&Me&Him.»[/list]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hello-goodbye.bbactif.com
Faeydra D. Tumbelton
faeydra ; likes
someone who
doesn't care (:avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 24
•• Avatar : Shenae Grimes
© Crédit : Moi-Même, Dibulle (c)
•• Humeur : Happy (:
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 04/03/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: i'm damn so cool, you know?
MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Mer 4 Mar - 0:34

Eh oui, je tente ma chance, parce que si on tente pas, c'est clair qu'on a rien, et ces temps-ci je déborde d'inspiration (:

Mercii (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://MoscowAndThem.forumsactifs.com
Heaven O. Warren

avatar

Féminin Nombre de messages : 140
Age : 26
•• Avatar : vanessa hudgens (a)
© Crédit : (c) miszlaay for the avatar && (c) miszlaay for the gif
•• Humeur : heureuuse; ?
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 03/03/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: j'ai eu de la chance ;; j'en aurai encore.

MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Mer 4 Mar - 0:59

bienvenuue à toii (::
j'aime beaucoup ton caractère Lapin I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Mer 4 Mar - 23:51

    Désolée mais ce rôle vient d'être attribuée,
    comme je te l'ai déjà dit, si un autre rôle te convient
    ou si tu veux te crée ton propre personnage, n'hésite pas Wink
Revenir en haut Aller en bas
Faeydra D. Tumbelton
faeydra ; likes
someone who
doesn't care (:avatar

Féminin Nombre de messages : 76
Age : 24
•• Avatar : Shenae Grimes
© Crédit : Moi-Même, Dibulle (c)
•• Humeur : Happy (:
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 04/03/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: i'm damn so cool, you know?
MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Jeu 5 Mar - 8:02

    J'ai terminée ma fiche (: Je suis désolé pour la fin de l'histoire qui est bâclée, mais je suis fatiguée XD Alors bon, voilà, termiiné (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://MoscowAndThem.forumsactifs.com
Adriana C. Lorentz

avatar

Féminin Nombre de messages : 208
Age : 25
•• Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Bazzart *
Your pretty face ; :
Date d'inscription : 15/02/2009

« Island mood's
« Relationships`:
« Mind about the Island;:
« Le mot de la fin;: J'ai la classe 8)

MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   Jeu 5 Mar - 11:43

Très bonne présentation.
Je te valide donc
Have fun (:

_________________
    A&N
    You and I were living like a love song
    I feel so bad, I feel so bad that you're gone
    Now I know you're the only one that I want
    I want you back, I want you

    ©️State of Shock - The Best I eved had.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: faeydra d. tumbelton ; a sunshine   

Revenir en haut Aller en bas
 
faeydra d. tumbelton ; a sunshine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let the Sunshine in! [pv Olychounette]
» Ains't no sunshine when she's gone (31/05, 17h29)
» Good morning, sunshine. [Hiro Shima]
» sunshine kiwi ♦ keep on believin'
» Little Miss Sunshine ~ Ana & Chris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« { Hello Goodbye ` » :: © Where Everything Begins . :: ▬ Identify You :: You're right ΄-
Sauter vers: